93% des enfants se connectent régulièrement sur Internet, nous parents sous-estimons à la fois le contenu et le temps qu’ils y passent. Chez Coorganiz, on organise ensemble. Voici donc des astuces et des repères glanes auprès de parents pour vous aider à organiser l’accès aux écrans pour vos enfants. Car il y a une chose sur laquelle tout le monde est d’accord: c’est aux parents de fixer les règles et de veiller au grain! Alors pour gagner du temps et de la sérénité dans votre organisation familiale, voici les étapes d’un plan « écrans » efficace:

 

⁃   Déterminer

⁃   Expliquer

⁃   Discuter

⁃   Réguler

⁃   Utiliser

 

Déterminer: des règles simples à respecter par toute la famille. Elisa, institutrice: « chez nous, pas d’écrans avant les devoirs, à table ou au coucher! C’est pour mon compagnon que c’est le plus compliqué, je dois dire. Mais la clé, c’est de ne pas faire d’exceptions. Même au resto quand Le service est long: je prends des crayons de couleurs, des cartes… »

 

Expliquer: pourquoi vous limitez cet accès. Morgane, infirmière: “je leur explique que les écrans sont une activité qui doit être équilibrée comme le foot, la lecture, ou le jeu. On a la règle de 1 pour 1: une heure de toute activité hors écran avant une heure d’écran. Je précise que les devoirs n’en font pas partie. Et pas plus d’une heure par jour: en semaine il n’y a pas le temps, mais le week-end quand il pleut, c’est tentant de cumuler les heures.  »

 

Discuter: quand les enfants grandissent, les jeux vidéos deviennent une activité hyper attractive et qui peut prendre beaucoup de temps. Les règles ne suffisent plus, il faut expliquer pourquoi vous limitez cet accès. Pour nourrir votre discussion, la meilleure source est l’étude de l’ AAP, académie américaine de pédiatrie, qui mesure les conséquences des écrans sur les cerveaux de nos enfants. Et pour nous faire réfléchir: les grands patrons de l’internet à San Francisco envoient leurs enfants à la fameuse école Waldorf sans écrans. « C’est parce que nous connaissons personnellement les dangers de la technologie » répond Chris Anderson, patron de la Silicon Valley, interrogé par le NewYork Times sur le sujet.

 

Réguler: vous l’avez compris, lieux sans écrans et horaires d’utilisation, à vous le contrôle! Pour vous aider, voici quelques idées: le contrat à l’ancienne chez Constance avec feuille de contrôle à remplir par chacun sur le frigo. Pour ceux qui voudraient une solution digitale, nous recommandons Xooloo ou Unglue. Le principal est que les enfants gèrent leurs rapports aux écrans. Et pour ceux qui préfèrent une solution radicale: reste la corbeille à manettes et portables à laisser dans la cuisine: radical selon Serena.

 

⁃   Utiliser: ensemble. Les écrans ne sont pas à diaboliser pour autant, et peuvent être utilisés intelligemment. Pour avoir une opinion éclairée, passez du temps avec vos enfants sur les écrans et le web: vous connaîtrez mieux ce qui les intéresse. Cela fait aussi des sujets de conversation, d’activités.  » Mes enfants adorent les sketches Sur Internet! En les regardant avec eux, cela m’a permis de partager et de comprendre ce qui les amuse. Maintenant en voiture, on organise des impros. C’est mieux que de rester chacun avec son casque que les oreilles.  »

 

Et comme la liberté n’exclut pas le contrôle: mettre le contrôle parental, et vérifier les historiques n’est pas être un monstre invasif (« c’est ma vie priveeee! ») mais simplement un parent!

 

Voilà, nous espérons avoir contribué à votre réflexion et organisation, et surtout renforcer votre conviction que vous êtes la seule personne capable de protéger vos enfants de leurs attractions pour les écrans.

 

Allez, bonne veille!!

En équipe, en famille, entre amis, organisez-vous ensemble facilement !
Téléchargez Coorganiz et commencez à vous co-organiser.