Vous avez besoin de mieux vous organiser au quotidien? Si ce n'est déjà fait, cliquez ici pour recevoir les conseils d'autres parents organisés et n'oubliez pas de télécharger l'application gratuite Coorganiz pour mieux partager les agendas, les conduites, les choses à ne pas oublier et les documents utiles.

C’est promis, on ne vous y reprendra plus!

Savoir mettre des limites au bureau est une nécessité mais est aussi un exercice difficile.

Rester intégrée, ne pas faire de vagues, garder une bonne relation…autant de raisons tout à fait valables de laisser passer des réflexions ou des situations inacceptables que l’on regrette ensuite. “Et le pire” nous confie Anne-Lise “‘est que je regrette autant la situation dans laquelle je me suis mise, que le fait de n’avoir pas poser la limite!”

Bon, on arrête de se flageller tout de suite, et on parcourt la liste des situations parfois terribles, parfois cocasses, auxquelles c’est promis on ne nous reprendra plus. Avec les bons conseils de nos experts, pour acquérir quelques réflexes salvateurs.

Le collègue nocif: nous avons toutes perdu du temps et de l’énergie avec Roger le déprimé, Paulette la revancharde et Annick l’envieuse. A chaque fois qu’ils nous proposent un café, on connait le scénario: ils ne vont parler que d’eux et de leurs problèmes professionnels ou personnels. Vous ne servez qu’à recueillir les doléances, et votre moral sort plus bas que terre de ces échanges à sens uniques. Et pour peu qu’ils n’aient fait que critiquer votre service (patron/dossier..), c’est votre motivation que vous trainez derrière vous toute la journée.

Fixez vous une limite: “Une fois par semaine, vous acceptez de passer ce temps avec vos collègues, un temps d’écoute pour eux, dit notre coach d’entreprise. Cela garantit votre intégration sociale dans le groupe, et vous êtes réaliste sur l’attendu. Le reste du temps, vous déclinez gentiment en donnant rendez-vous. Désolée, je ne peux pas maintenant, est-ce que tu es dispo jeudi?”

La to-do liste infaisable: nous avons consacré plusieurs articles sur la meilleure façon de gérer votre charge de travail. Comme savoir dire non au bureau… la méthode est efficace.

Si vous avez une tendance à penser que vous saurez toujours tout faire, fixez vous des limites d’horaires.

Si vous avez une tendance à penser que vous n’arriverez jamais à tout faire, posez votre limite en terme de stress. La boule au ventre en arrivant? Vous vous réveillez la nuit? Vous êtes juste de mauvaise humeur? Nous avons tous des curseurs différents.

Ecoutez-vous, et prenez rendez-vous avec votre hiérarchie pour prioriser votre charge de travail, ou reportez des chantiers si vous êtes profession libérale. “Décider d’alléger sa charge de travail, est déjà un signal d’écoute important que vous vous envoyez à vous-même. C’est la première limite à poser pour éviter le burn-out!” reconnait le psychologue du travail que nous avons interrogé.

La remarque sexiste: allez, pas la peine de se mentir, rares sont les chanceuses qui n’ont pas eu leur lot de grivoiseries cette année! Le hashtag #viedemere fournit quelques exemples croustillants, mais il suffit de discuter un peu longuement avec certaines d’entre vous pour avoir des perles. Véronique enceinte jusqu’au cou qui bataille avec le vidéoprojecteur “Vous seriez peut-être plus à l’aise avec une table à langer?” ou bien Céline qui apporte une pile de dossier serrée dans ses bras “Cela vous met en valeur, tous ces dossiers, vous savez?”…machisme ordinaire…avec un effet redoutable sur notre estime personnelle.

Donc là, on pose la limite tout de suite, mais en douceur car le macho est aussi lourd qu’il est stupide. Notre coach d’entreprise nous conseille la méthode pause-recadrage-ouverture. Pause: on s’arrête pour montrer qu’il s’est passé quelque chose de grave. Recadrage: on reste calme et on exprime la limite sans agressivité: “Allons, Hervé, on sort du cadre professionnel, là!”et finir par l’ouverture pour montrer que vous cherchez le respect, pas le conflit: “venez donc plutôt m’aider avec ce video-projecteur, on pourra démarrer la reunion”.

Alors oui, cela demande beaucoup de sang-froid, surtout quand la remarque est faite en public. Si vous savez que vous allez être confrontée à ce type de remarques, répétez et sketchez devant un miroir (comme pour les entretiens de boulot!).

Bien sûr, si les choses dégénèrent, il faut en référer immédiatement à qui de droit.

Les réunions inutiles: toujours sympa pour avoir l’impression de travailler mais pas vraiment efficace pour traiter les priorités. N’hésitez pas à demander un agenda et à donner votre limite de temps.

“N’oubliez pas que les réunions ne sont pas des lieux de travail mais de décision. Si le travail de préparation n’est pas suffisant en amont, la reunion ne sera pas productive, rappelle notre coach d’entreprise. Arriver bien préparé soit-même c’est aussi une façon de pouvoir dire qu’on reporte une décision sur ce qui ne l’est pas.”

Il reste encore bien d’autres sujets que l’on se propose de traiter dans des articles à venir. C’est notre façon à nous d’arrêter la reunion. Merci à nos coachs. Moi, je sens que je vais sauter le café du lundi de temps en temps et arrêter de rater systématiquement mon train le soir… bonne résolution? non, action!

Ces conseils vont ont fait réfléchir? Vous aimeriez recevoir nos articles? Suivez Coorganiz sur Facebook, inscrivez-vous à la newsletter ou simplement téléchargez l’application !  A bientôt!

J'organise mon quotidien avec l'application Coorganiz !

C'est gratuit !
En équipe, en famille, entre amis, organisez-vous ensemble facilement !
Téléchargez Coorganiz et commencez à vous co-organiser.
-->